Psychologue spécialisée en psychopathologie et psychothérapeute EMDR

ADELI 339318958

Formations

Psychologue spécialisée en psychopathologie

Je suis titulaire du Master professionnel de Psychologie clinique délivré par l’université de Bordeaux. Je me suis spécialisée en Psychopathologie : examens psychologiques et psychothérapies.  Ainsi, j’ai pu explorer deux intérêts centraux de psychopathologie comme la sphère émotionnelle et l’intervention thérapeutique, notamment à travers deux travaux de recherche :

  • La réactivité émotionnelle au cours d’un épisode dépressif majeur.
  • Apports cliniques de la mise en place d’un groupe de jeu de rôles auprès de personnes dépendantes aux substances psychoactives au sein d’une communauté thérapeutique.

Spécialiste des processus psychiques, j’aborde la personne dans sa totalité pour répondre à ses besoins propres.

Ma pratique psychothérapeutique se réfère principalement aux quatre approches suivantes :

EMDR

EMDR ou eye movement desensitization and reprocessing (Shapiro, 87) signifie  désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires.

Cette thérapie a pour objectif de se libérer d’une charge ou perturbation émotionnelle ressentie dans le présent en lien avec un événement passé. Les stimulations bilatérales alternées permettent les reconnexions nécessaires. En effet, elles aident le cerveau à digérer le(s) souvenir(s) douloureux et à intégrer des informations adaptatives en lien avec la situation travaillée.

Thérapie des schémas

Dans cette thérapie, la notion de schéma est comprise comme un ensemble constitué : de souvenirs, d’émotion, de pensées, de sensations corporelles. Il concerne soi-même et ses relations aux autres. Il se développe au cours de l’enfance et de l’adolescence. Enfin, il s’enrichit tout au long de la vie selon les expériences vécues.

Ici, le premier objectif est d’identifier les schémas précoces inadaptés  (SPI). Pour cela, nous investiguons ensemble les circonstances de leurs apparition. Aussi, nous mettons en évidence leur renforcement par répétition dans l’histoire de vie. Dans un second temps, l’objectif est de transformer et guérir les SPI. Pour cela, on utilise par exemple différents outils comportementaux, la pleine conscience, l’expérience émotionnelle correctrice.

Approche gestaltiste

L’approche gestaltiste comprend la souffrance comme issue de besoin(s) non satisfait(s), de vécu(s) émotionnel(s) non exprimés ou de situation(s) inachevée(s). Une personne peut connaître un conflit entre ses besoins, ses demandes, et ceux du monde extérieur. Par conséquent, cela peut provoquer des interruptions de contact avec soi-même, les autres ou une situation.

La thérapie permet à la personne d’accéder de nouveau à la pleine expérimentation de l’« ici et maintenant ». Pour cela, j’adopte une attitude de co-implication dans l’expérience vécue en séance.

Le premier objectif est donc ici d’achever ce qui reste inachevé en étant en plein contact avec les émotions, les pensées et les images qui sont liées. Le second objectif est la prise de contact avec les besoins et exigences propres à chacun. Cela est possible par le développement de la capacité à prendre conscience de l’expérience du présent. Enfin, cela permet d’atteindre le troisième objectif qui est l’acceptation et la liberté de soi.

Approche systémique

L’approche systémique considère que chaque individu fait partie d’un système ou plusieurs systèmes : familial, professionnel, social, culturel. Aussi, une personne est donc influencée par ses intentions, celles des autres, et celles du système auquel elle appartient.

Par conséquent, les difficultés rencontrées sont abordées sous l’angle de la relation avec les différents systèmes dans lesquels une personne évolue.

La personne est donc considérée dans son intégralité. Ainsi, on investigue autant son vécu et valeurs propres que son histoire familiale.

Cette approche est efficace pour améliorer la communication, faire découvrir une nouvelle façon d’envisager les relations par l’induction de nouveaux rôles. Enfin, elle permet aussi d’augmenter son ouverture quant à notre façon de penser et d’agir.

Psychothérapeute EMDR

Au regard de son efficacité thérapeutique, je me suis également formée à l’EMDR à l’Ecole Française de Psychothérapie EMDR.

La psychothérapie EMDR signifie eye movement desensitization and reprocessing c’est-à-dire désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires.

En France, cette psychothérapie est officiellement représentée par l’association dont je suis adhérente : EMDR France, créée en 2002 et affiliée à l’association EMDR Europe.

Il est important pour vous de vous renseigner sur l’affiliation de votre psychothérapeute pour une pratique sérieuse.

Expériences professionnelles

  • Cabinet paramédical, Bordeaux (33)
  • Espace bien-être, Mérignac (33)
  • Centre hospitalier La Valette, Centre Médico-Psychologique, Guéret (23) : prise en charge ambulatoire CMP
  • Communauté Thérapeutique, Barsac (33) : prise en charge résidentielle
  • Centre hospitalier Charles Perrens, Bordeaux (33) : unité d’admission psychiatrique fermée

Je suis enregistrée au répertoire ADELI de l’Agence Régionale de Santé. Mon numéro de référence est le 339318958. Ainsi, je figure dans le système d’information national sur les professionnels relevant du code de la santé publique, du code de l’action sociale et des personnes autorisées à faire usage du titre de psychologue et de psychothérapeute.

Afin de participer à la défense et au développement de la Psychologie en France, je suis adhérente à la Fédération Française des Psychologues et de Psychologie.

Déontologie

« Le respect de la personne dans sa dimension psychique est un droit inaliénable. Sa reconnaissance fonde l’action des psychologues »

L’exercice du psychologue est régi par le Code de Déontologie des psychologues (mars 1996 actualisé en février 2012). Ce dernier garantit notamment le respect de vos droits (dignité, liberté, protection) et le respect du secret professionnel.

L’actualisation des connaissances théoriques et pratiques fait également partie du devoir du psychologue. Par conséquent, je participe chaque année aux colloques, conférences et formations en lien avec ma pratique professionnelle.

Lorsque cela semble nécessaire, il en est également de ma responsabilité éthique : de vous proposer un suivi pluridisciplinaire (en collaboration avec d’autres professionnels du paramédical ou du médical) ou de vous réorienter vers un confrère (psychiatre, neuropsychologue, etc.) afin d’optimiser votre prise en charge.

Me contacter

Pour toute demande d’information ou prise de rendez-vous